Rechercher
  • Sandra Luppo

Le Courtier en crédit VS La Banque

Dernière mise à jour : 11 juin


Le courtier en crédit VS la banque, lequel choisir ?
Le Courtier en credit VS la Banque

Le nombre d'emprunteurs passant par un courtier ne cesse d'augmenter, mais quel est l'intérêt de passer par un courtier en crédit ?

Outre le gain de temps, l'obtention de conditions plus favorables, passer par un courtier en prêt vous permet de sécuriser votre achat et votre emprunt.

Les obligations du courtier financier et du banquier sont les mêmes sur plusieurs points :

  • L'obligation de présentation : Chacun se présente à vous via une notice d'entrée en relation

  • L'obligation de description : Les caractéristiques de l'emprunt sont reprises dans un document appelé FISE

  • L'obligation d'explication : En fonction de vos besoins et de votre profil emprunteur, l'un comme l'autre vérifie que vous êtes éligible à un emprunt immobilier.

  • L'obligation de Mise en Garde : Le courtier et le banquier vous informeront de tout risque qu'il pourrait déceler dans l'étude de votre profil.

Dans tous ces points, les deux parties se doivent de vous informer.

La seule différence réside dans l'obligation de conseil.


Le courtier en crédit est le seul qui a un devoir de conseil envers son client !


Qu'est-ce que cela signifie concrètement? Cela veut dire que le banquier n'a aucune obligation de recommandation d'un crédit. Le courtier lui, vous recommandera telle ou telle offre en fonction de votre profil, de vos besoins et de votre situation. Vous êtes son client, et le courtier a tout intérêt à faire au mieux pour vous ! En général, pour la banque, vous êtes un client parmi d'autres, elle fonctionne comme une entreprise, avec des objectifs annuels à réaliser. L'obligation de conseil rend indéniablement les échanges plus qualitatifs et plus complets avec votre courtier.


En s'adressant à un courtier, il est donc incontestable que l'emprunteur dispose de plus de sécurité.


En passant par un courtier, le client est assuré d'un cadre juridique très protecteur. Mais il demeure un simple distributeur. C'est à la banque que revient les obligations finales : l'analyse de la solvabilité, même si elle est faite par le courtier, sera refaite par la banque afin d'accorder ou de refuser un prêt. Cette responsabilité incombe totalement à la banque.

La banque est aussi la seule à pouvoir produire la fiche standardisée. C'est la banque qui reste seule responsable et donc décisionnaire de l'octroi ou du refus d'un crédit.

Le courtier apporte une plus value grâce au devoir de conseil.


Le devoir de conseil, bien qu'essentiel, reste plutôt méconnu des futurs emprunteurs. Ceux-ci disent qu'ils préfèrent faire appel à un courtier en crédit pour gagner du temps en ayant qu'un seul interlocuteur, ou ne pas avoir d'honoraires à régler si la recherche de prêt n'aboutit pas, un meilleur taux, ou des conditions allégées ou simplement pour se rassurer dans un contexte de crise, sans voir que le devoir de conseil prime sur tout le reste.

Pour que ce devoir de conseil soit utile et pertinent, les courtiers passent de nombreuses heures en formation et en analyse. C'est pour cette raison qu'ils sont indispensables à la sécurisation de tous vos projets nécessitant un prêt. Le courtier vous guidera toujours vers ce qu'il y a de mieux pour vous.


Toutes les obligations du courtier, sont regroupées dans le mandat de recherche de capitaux, qu'il vous fait signer lorsque vous l'informez de votre désir de travailler avec lui, ainsi que dans la notice d'entrée en relation. Puis la confirmation de mandat vous précise la commission que le courtier percevra. La FISE vient clore la liste des documents, mais généralement c'est la banque qui vous aura accordé le prêt qui vous la remettra directement.


Envie de rencontrer un courtier ? Contactez moi vite !

39 vues